Le compteur Linky et son impact au niveau de la surfacturation

L’utilisation du compteur Linky est susceptible d'entraîner une surfacturation, principalement due à une surconsommation électrique. Les habitudes de dépenses énergétiques, la qualité de l’installation et la nature des équipements détenus pourraient aussi influencer ce phénomène.

La répercussion du coût du projet Linky sur la facture d'électricité

Il est d’ores et déjà prévu qu’en 2021, près de 35 millions de compteurs électriques Linky soient installés, en remplacement des anciens dispositifs. Le coût du projet, estimé à 5,7 milliards d’euros, est presque intégralement à la charge d’Enedis (ex ERDF). Si la pose du compteur est gratuite, les clients doivent toutefois s’attendre, à terme, à une répercussion sur leur facture d’électricité du coût en résultant, voire d’une surfacturation due à l’augmentation du TURPE (tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité).

À ce jour, les clients bénéficient, en effet, de la mise à disposition gratuite des nouveaux compteurs Linky. Le rapport public annuel 2018 de la Cour des comptes indique cependant que, même si les usagers ne supportent actuellement aucuns frais de mise en place, des coûts annexes resteraient à prévoir. Plus précisément, cette installation gratuite constituerait un « prêt » accordé par Enedis, moyennant un taux d’intérêt de 4,6%. Jusqu’en 2021, il est donc prévu que la hausse des tarifs liés aux nouveaux dispositifs soit neutralisée. Mais à l’issue de la pose de la totalité de ces derniers, une élévation de la facture d’électricité est à craindre, afin de compenser les coûts de déploiement.

compteur linky surfacturation electricite

Les causes de consommation plus importante liées au compteur Linky

Très controversés, la pose du nouveau compteur Linky et son impact sur la surfacturation ne cessent de soulever de nombreux débats. Au vu du principe de facturation réelle, par opposition à l’ancien système d’estimations prévisionnelles, certaines habitudes des ménages pourraient avoir des répercussions sur leur consommation mensuelle. Voici quelques exemples pour mieux comprendre le phénomène :

  • Les ballons d’eau chaude : le compteur Linky enregistre les habitudes des occupants et peut, de ce fait, décider de l’heure et de la durée de déclenchement de certains appareils inertes. La hausse de consommation s’expliquerait alors par cette mise en marche automatique.

  • Les climatiseurs réversibles : en fonction des usages du consommateur, le dispositif Linky gère le déclenchement du chauffage ou de la climatisation du logement en toute autonomie. L’augmentation de la consommation serait ainsi une conséquence du mode de fonctionnement propre à ce type de compteur intelligent.